Période du 2 septembre 1968 au 1er août 1971

 

    

Admis au cours préparatoire à Maistrance Machine en septembre 1968, avec mes camarades nous continuons nos études au lycée technique Rouvière de Toulon. Située au coin de la rue Truguet et du boulevard de Strasbourg, cette ancienne école primaire supérieure et industrielle bâtie en 1880, devenue en 1922 école pratique de commerce et d'industrie, s'est appelée lycée technique en 1956. Les ateliers créés à partir de 1930 se situent avec la demi-pension au Champ de Mars (où se situe actuellement la faculté de Droit). En 1969, le lycée est transféré vers le quartier de Sainte Musse.

 

 

 

     
     
     Septembre 1968 : intégration au lycée Rouvière de Toulon.

Paul-Guillaume ROUVIERE meurt en 1878. Il lègue sa fortune à la ville de Toulon. Son testament prévoit l'obligation pour la ville de construire une école supérieure laïque de garçons. C'est le conseil municipal de l'époque qui choisit l'emplacement du boulevard de Strasbourg.
Les travaux commencent en 1880 et l'inauguration de l'Ecole Supérieure et Industrielle a lieu le 11 mars 1882. Ses débuts furent modestes : 100 élèves et 5 professeurs, mais en 1900, 600 élèves occupaient les locaux pour des formations d'ajusteur ou de menuisier.
Le lien avec l'activité de la flotte et de l'arsenal était évident et leur développement entraînait un besoin croissant en main d'oeuvre qualifiée.
E, 1930, une annexe de l'Ecole fut construite au Champ de Mars : on y trouvait les ateliers d'électrotechnique, de métaux en feuilles, de mécanique, de fonderie, de forge et de soudure.
 

 

 
 Ancien Collège Rouvière  Ateliers du Champ de Mars
   
   

  


La Promotion

Barrois
Bourdon
Charluet
Colleau 
Fournier
Guichot
Hérault
Lafargue
Laurent
Le Fur
Losa
Manguard
Mello
Pacheu
Peyec
Ruelle
Sartran
 



 

1ère promotion de Rouvière (65-68) 2ème promotion, 3 Verdunois
au Cap Brun
 
2ème promotion qui a rejoint ceus du lycée Kérichen de Brest,
au cours d'électriciens à Querqueville
 



 

    Bien que dépendant de l'école de Maistrance de Saint-mandrier, nous sommes logés au Fort du Cap Brun qui abrite l'école des timoniers. Ces derniers ont vu alors leur insigne de spécialité alors transformé en insigne de transmetteur.    

 

   

Fort du Cap Brun

Entrée du Fort 

 Batterie à côté du foyer  
   Mello, Manguard, Pacheu
   
 Avec l'ami Lafargue  

 

Vue générale 

 

  

  1er juillet 1969 : Passage au grade de Matelot de 1ère classe


 

   Juillet 1969 : stage au CIN de BREST  
 

A l'issue de la classe de seconde, la promotion part en stage au CIN de Brest. C'est l'occasion d'y rencontrer la promotion équivalente de celle de l'école de Maistrance Pont qui elle est en classe au lycée Kérichen. Ce stage nous permet d'apprendre notamment à godiller, les rudiments de la navigation et la navigation proprement dite à bord du Buffle et de l'Oeillet.

 

 

 

 

 
  Drapeau de l'Ecole des Mousses
Le CIN de BREST  
 
 Le dragueur l'Oeillet L'Oeillet, plage arrière
 
 Paré pour la godille, à la BSM  Cours de navigation

 

 

 

   

 A l'issue des vacances d'août, nous intégrons la classe de 1ère Electronique.

Le Proviseur, Monsieur POITRAULT, (la légende soutient qu'il ait prétexté que le bruit du centre ville troublait son sommeil) propose de transférer le Lycée à l'extérieur de la ville. Les terrains furent trouvés à Sainte Musse.
Le Nouveau Lycée Rouvière s'installe donc dans le quartier de Sainte Musse et le CET reste sur place

 

 
 

 

 Nouveau Lycée Rouvière

 

 

 Promotion 1966

 Classe d'électronique dirigée par Ange CINQUINI

 

 

 

 

 Plan de l'établissement

 

 

 

  1er janvier 1970 : Passage au grade de Quartier Maitre de 2ème classe

 

 

 

     Compte-tenu de quelques mésaventures survenues dans le Fort du Cap Brun, il est décidé de nous faire réintégrer la maison mère : Le GEM à Saint-Mandrier.
Nous sommes alors installés au rez-de-chaussée du bâtiment B.
Accueil en grandes pompes par le LV CHEVRIER et l'EV PERRON.
 

 

 

  L'Amiral STORELLI est nommé Chef d'Etat-Major de la Marine le 11 février 1972.

 

 

    1er juillet 1970 : Passage au grade de Quartier Maitre Maistrancier et attribution de la spécialité d'Electricien

 



 

     Juillet 1970 : stages embarqués

La promotion est appelée à connaitre les joies de l'embarquement. Nous sommes mis en subsistance dans un premier temps à bord de l'escorteur d'escadre Cassard, bâtiment amiral à ce moment là, et affecté au service détection où j'apprend à tester les lampes électroniques. Dans un deuxième temps, une partie de la promotion embarque sur la Pervenche (l'autre sur le Brestois) où nous faisons le quart à la barre et connaissons notre première escale : Bonifacio en Corse.
 

 

 

 

Le 1er juillet, le Brevet Elémentaire
d'Electricien nous est attribué.
   
 
Escorteur d'Escadre Le Cassard  Dragueur de Mines La Pervenche
 
 Escorteur Rapide Le Brestois Création Daniel BONNERUE 
   
 Bonifacio  Bonifacio

 

    

 

 

 Le Capitaine de Vaisseau FONDECAVE,
Commandant du GEM
 Entrée du bâtiment B

 

 

 

  1er janvier 1971 : Passage au grade de Quartier Maitre de 1ère classe Maistrancier

 





 

     Juillet 1971: débarquement

A la fin de l'année scolaire 70-71 après l'obtention du baccalauréat, nous sommes répartis dans diverses écoles. Pour certains, nous avons le bonheur de rejoindre le Centre Ecole d'Aéronautique Navale de Rochefort pour y suivre le cours long d'électronicien d'aéronautique (DARAE) d'une durée de 18 mois. 

 
   


 
 

 

 

 

Vous avez apprécié la page alors

 




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement