Le Bâtiment

 Brest

 Toulon

 Mission Atlantique

 Qui était Montcalm ?

Les bâtiments du même nom

 
 
Quelques vues récentes

 

 

 

 

Le Bâtiment

 

 

    

Le Montcalm est le 4ème du même nom, le 1er fut une corvette cuirassée construite sur les plans d’un célèbre Dupuy de Lome (avec comme 1er nom de baptême « L’Indienne », étonnant sachant que Montcalm va trouver la mort en pays Québecquois) , le 2ème fut un croiseur cuirassé construit à La Seyne-sur-Mer sur les plans d’Emile Bertin , et le 3ème fut un croiseur qui servi de cible à Dakar à une force navale anglaise avant de participer au débarquement de Normandie puis de Provence jusqu’à la prise de Toulon. 

 

 

 

 

 

 

Caractéristiques Principales.

 

 

Equipage

 18 OFF + 117 OM + 93 QMM (en 1982)

Déplacement

 3880 tonnes (4830 t à pleine charge)

Dimensions

 L = 139 m ; l = 14 m ; tirant d'eau = 5,85 m

Energie-Propulsion

2 moteurs diesels Pielstick PA6V280STD (5 200 chevaux) ; 2 turbines à gaz Rolls Royce Olympus TM3B (26 000 chevaux) ; 4 diesels alternateurs ((3 400 kW) ; Vitesse maximale = 30 noeuds

Armement (1) 2 hélicoptères Lynx WG13 avec torpilles, missiles antisurface et grenades
(2) 2 catapultes pour torpilles anti sous-marin
(3) 4 rampes de 2 missiles MM 40
(4) 1 tourelle de 100 mm utilisable également en tir sur but marin et contre la terre
(5) 1 rampe de missiles Crotale
(6) 2 affûts de 20 mm
(7) 1 sonar d'étrave V23
(8) 1 sonar remorqué V43
(9) radar veille lointaine V26
(10) radar veille aérienne V51
(11) radar d'artillerie C32
 et radar de navigation Decca 1226
(12) Guerre électronique SYLLEX

 

 


 

Période du 17 mai au 7 juin 1982

 
 
 
 
 

 

   

 

17 mai 1982 : Brest

Par une belle journée de printemps dans le port de Brest, j’embarque à bord de la corvette ASM Montcalm qui est commandée par le Capitaine de Vaisseau Christian BONBON. Le bâtiment vient de finir sa TLD (traversée de longue durée), qui lui a fait connaître, après sa 1ère escale à Toulon : Dakar, Fort-de-France, les Saintes, Vera Cruz, Boston et Reykjavic.

Le CF ABADIE est le chef énergie propulsion. je prend en charge le service électricité et la brigade sécurité.

 



 




 

 Début construction Au quai d'armement

 

 
 Essais de l'arrosage en pluie des superstructures
L'Amiral Leenhardt




 

 Liste des Présidents de la CPE L'Amiral Leenhardt




 

 

  

 Le Capitaine de Vaisseau BONBON, Commandant du Montcalm

 26 mai 1982 : première sortie à la mer à bord en ce qui me concerne.

28 mai 1982 : La corvette est admise au service actif. Le président de la CPE (Commission Permanente des essais des bâtiments de la Flotte) était alors le Vice-Amiral d’escadre Yves LENNHARDT, futur chef d’Etat-Major de la Marine.

3 juin 1982 : 16h30, elle quitte Brest pour rejoindre l’escadre de la Méditerranée.
 

 

 

 

   

Ce jour là, l'ambassadeur d'Israël à Londres abattu par un membre du groupe Abou Nidal, sert de prétexte à Ariel Sharon. Le lendemain, l'aviation israélienne pilonne le stade municipal de Beyrouth, arsenal principal de l'OLP qui riposte dans la soirée par des tirs d'artillerie sur la Galilée. Le 6 juin, Tsahal s'empare du château de Beaufort, de Tyr, Natabiyé et Hasbaya. Elle poursuit sa progression et investit le Chouf puis atteint l'aérodrome de Khaldé le 9 juin d'où elle commence à bombarder Beyrouth.

 

 

 

 Plage avant  Sonar remorqué
MM40  Crotale



 

Période du 7 juin 1982 au 6 août 1984


 

 

 

   
 
 
   

7 juin 1982 : Le Montcalm arrive à Toulon, il est affecté à l’escadre de la Méditerranée. Le commandant de cette dernière, le Vice Amiral d’escadre Pierre LACOSTE, nous accueille chaleureusement. Ce dernier sera plus connu pour son affection suivante : directeur général de la sécurité extérieure ( D.G.S.E.).

Pour mémoire, trente cinq missions en Méditerranée orientale lors de la guerre civile libanaise seront menées dans la zone sur la période du 11 juin 1982 au 20 août 1986. Olifant 1 débutera par l'évacuation de ressortissants français et européens à Jounieh situé à 20 km au nord de Beyrouth et sera suivi du soutien des contingents français déployés au Liban, pays d'un superficie équivalente à environ celle de deux départements français.

 

 

 

 
L'Amiral De Gaulle et le Vice-Amiral d' Escadre Brac de La Perrière
aux côtés du Capitaine de Vaisseau Bonbon.

 

 

   

RAPPEL DU CONTEXTE : Depuis les années 70 (septembre noir en Jordanie), les actions de commandos palestiniens se sont multipliées le long de la frontière libano-israélienne. Suite à une attaque particulièrement meurtrière de l'OLP le 11 mars 1978, les forces israéliennes ont envahi le sud Liban, et le 19 mars le conseil de sécurité de l'ONU a mis en place la FINUL (Force Intermédiaire des Nations Unies au Liban). Avec les accords de paix avec l'Egypte du 17 septembre, la violence dans la zone s'accroît. Après l'assassinat de Sadate le 6 octobre 1981, l'armée israélienne déclenche son opération "Paix en Galilée" le 6 juin 1982 pour annihiler la menace palestinienne au Liban sur les colonies juives de Galilée occidentale. La première intervention consistait à encercler Beyrouth. L'opération maritime et aéro-maritime Olifant est alors déclenchée pour évacuer les ressortissants. Elle sera maintenue et renforcée avec une mission de sécurité de l'espace aérien pour les éléments français (opérations Epaulard d'évacuation des combattants palestiniens, Diodon puis Detops et participation à la FINUL). La suite est bien connue, un long conflit au Proche-Orient, qui est encore d'actualité à ce jour.




 


 

  

   

10 juin 1982 : En soirée, l’ordre est donné au Montcalm de participer à l’évacuation d’une partie des ressortissants français du Liban.

 


 

 
Transit TOULON (France) - JOUNIEH (Liban)

 

 

 

   

11 juin 1982 : A l’assemblée du matin, l’équipage est informé des évènements. Le bâtiment se transforme en ruche, les ravitaillements de toutes sortes s’effectuent. En fin d’après-midi, le Capitaine de Vaisseau Guy Labouérie prend le commandement du bâtiment, qui par la même occasion devient le 1er commandant de la 1ère division de corvettes ASM comprenant également le Georges Leygues et le Dupleix et les flottilles 35F. A peine la cérémonie de prise de commandement achevée, le bâtiment appareille pour sa première mission opérationnelle : Olifant 1. Après avoir récupéré à la sortie des passes de Saint-Mandrier deux des lynx de la flotille 35 F, le Commandant ordonne un exercice majeur du type Machinex : les deux machines en Avant Urgent puis une fois l’ordre exécuté, les deux machines en Arrière Urgent. Le bâtiment se stoppe sur une distance inférieure à deux fois celle de sa longueur. Le transit vers le Liban s’effectuera à la vitesse de 28 nœuds, avec deux ralentissements, le 1er au passage de nuit des Bouches de Bonifacio, le 2ème pour le ravitaillement en combustibles par le pétrolier ravitailleur Meuse à la sortie du détroit de Messine.

 

 


     Le Vice-Amiral d'Escadre Guy LABOUERIE a quitté la marine en 1992 après avoir commandé l'opération Prométhée dans l'océan Indien, puis l'École supérieure de guerre navale.
 
Il se consacre depuis à l'enseignement et à la réflexion.

Conférencier, il est l'auteur d'ouvrages et de nombreux articles consacrés à la stratégie, mais aussi à la théologie, au roman et à la poésie. 
 
   Guy LABOUERIE    


 
 Les Bouches de Bonifacio

 

 

 La côte Passerelle


 
 Le Détroit de Messine

 

 

 

 

Passage du détroit

Ravitaillement en gazole et TR5

 

 

   

 12 juin 1982 : les familles sont informées par message que le bâtiment a appareillé pour une mission humanitaire vers les côtes libanaises et pour une durée indéterminée. A noter que l’équipage fut plus tard décoré de la médaille avec agrafe « mission aide humanitaire » qui fut transformée en agrafe « mission d’assistance extérieure ».

 
 

 

 
   Carte du Liban
 réalisé pour le Montcalm réalisé pour la 31F

 

 

   

 13 juin 1982 : Nous atterrissons en soirée au large de Jounieh, ville balnéaire tenue par les phalanges situé au dessus de Beyrouth. Le transit a duré en 48 heures, un record. Les ressortissants français embarquent à bord du paquebot Azur, affrété par l’Etat. Le détachement du commando Hubert que nous avions embarqué à Toulon se chargera de la police à bord de l’Azur. Le BDC Argens, premier bâtiment français sur zone après l'ouverture du feu par les Israéliens sera aussi mis à contribution pour les opérations du Liban jusqu’en 1984. Le bâtiment exercera ensuite la fonction de diplomate. Il effectuera entre autres des allers et retours entre Chypre (aéroport de Larnaka) et le Liban au profit des émissaires du quai d’Orsay.


Le paquebot Azur

 


 
 
 Ville de Jounieh  Ville de Jounieh
Ville de Jounieh Ville de Jounieh

 

 

 

   

26 juin 1982 : 1ère escale d’une longue série à Larnaka sur l’île de Chypre (20 escales en deux ans). L’occasion aura été donnée aux équipages pour visiter l’île, lieu de naissance d’Aphrodite déesse grecque de l’amour et de la beauté. Découverte de monuments de toutes époques, avec les plaines fleuries, les rivages dorés et les joies de la plage, les sommets violets de ses collines avec le plaisir de pouvoir faire du ski sur les pentes du mont Troodos.
 

 
     


 

 

 
 Le drapeau chypriote  A quai
   
 Le port  En ville

  

 

  

 Début juillet, si Beyrouth est investi, il y reste une vingtaine de milliers de combattants palestiniens ou libanais. L'armée israélienne s'engage alors dans des bombardements de terreur sans pour autant user la détermination des défenseurs de la ville et de ses habitants.

 

 

 

 

 

 
 MM40  Aileron tribord avec l'EV DENAIS,
le CRE METZGER et l'EV PINGAULT
 
 Beyrouth  Bâtiment américain

 

  

 

 

 8 au 12 juillet 1982 : Escale à Larnaka.



 
 
 Front de mer  Plage centre ville
 
 Eglise Saint-Lazare  Centre ville

 

  

 

  

 18 juillet 1982 : la corvette Dupleix nous relève.



 
Corvette Dupleix Corvette Dupleix  

 

 
 

 


 

 

 

  

 21 juillet 1982 : retour à Toulon.



 
 
Corvette Montcalm  La rade de Toulon
 
   Les appontements Corvette Montcalm

 

 

    Le 11 août 1982, l'Amiral LEENHARDT est nommé Chef d 'Etat-Major de la Marine.

Le CC BAUDONNIERE est le nouveau chef du service énergie-propulsion.

 

 
 L'Amiral LEENHARDT
 
Le Capitaine de Frégate BAUDONNIERE (futur Contre-Amiral)

 

  

 20 août au 20 septembre : Permissions gardiennage.

les 17 et 18 septembre, le massacre de civils par les milices chrétiennes dans les camps palestiniens de Sabra et Chatila avec la complicité passive de l'armée israélienne, fait 800 morts, selon une commission d'enquête israélienne.

 



   

23 septembre 1982 : Appareillage de Toulon avec à bord Charles Hernu, ministre de la Défense, Alain Savary, ministre de l'Education Nationale, le chef d'état-major des armées et des CEM de la Marine, de l'armée de l'Air, de l'armée de Terre, des élus locaux et quelques élèves de l’éducation nationale, pour une cérémonie en baie de Cavalaire. Un protocole d'accord entre les ministères de la Défense Nationale et de l'Education Nationale est signé dans le hangar hélicoptères. Il est un suivi d’un buffet. A noter qu’à l’occasion de nombreuses petites cuillères seront empruntées involontairement par nos invités. Une fois les invités débarqués, le bâtiment reprend la mer une nouvelle fois pour le Liban (missions Olifant 5 et 6). Le Montcalm assure le soutien des troupes à terre.

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

  

 8 au 11 octobre 1982 : Escale à Larnaka.


 
 La plage  Entrée du port
 
 Château Larnaka  

 

  

 

  

 19 au 22 octobre 1982 : Escale à Larnaka.


 
   
 Aqueduc  Eglise de Kiti
 
   

 

  

 

  

 24 octobre 1982 : Mouillage à Beyrouth.



 
 
Beyrouth  Beyrouth nord
   
   au sud de Beyrouth

 

  

 

  

 28 au 30 octobre 1982 : Escale à Larnaka, puis relève par le Guépratte.



 
   
 Escorteur d'Escadre Guépratte  Montcalm

 

  

 

 

2 novembre 1982 : retour à Toulon

 

 

  

29 novembre 1982 : début du stage d’entraînement sous les directive du Centre d’Entraînement de la Flotte (CEF) jusqu’au 22 décembre.

 

 

 

  

14 décembre 1982 : mouillage à Calvi, activation du corps de débarquement.




 


  

 

 

   

20 et 21 décembre 1982 : CASEX (exercice de lutte anti-sous-marine). Au CO l'équipe de quart peaufine les réglages des consoles et guide le lynx vers sa cible.

 

 
   
 Central Opérations  Lynx
   
   

 

  

 

 

 22 décembre 1982 : Fin du stage CEF.



 

 

  

 30 décembre 1982 au 14 janvier 1983 : Bâtiment en autogardiennage.


 

 

 

  

 15 au 19 janvier 1983 : Sortie en mer (bâtiment d'alerte).


  

 

 

  

 24 janvier 1983 : Bâtiment en Insdisponibilté pour Entretien jusqu'au 21 février.



 
   
 Un dimanche de garde  

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

Afficher la suite de cette page



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement