Le cimetière marin de la Baie d'Along

Le porte-avions Lafayette

Le 22ème bataillon du génie-légion

La flottille 28F
 




   Le Cimetière Marin de la Baie d'Along  
   
Dans le sud de la baie, se situe l'île appelée autre fois l'ile du cimeitère marin. Là, au pied des falaises sur les abords de la seule plage, furent inhumé des Français tués au Tonkin depuis la conquête jusqu'en 1950 environ. Après le départ des troupes françaises en 1956, les tombes ont été rapatriées pour la plupart au cimetière militaire de La Lègue près de la nécropole de Fréjus.

Les photos qui suivent ont été extraites de l'album de campagne de l'Arromanches détenu par Henri Gaixet. Matelot à cette période, il faisait partie du piquet d'honneur lors de la cérémonie qui a eu leiu en avril 1952, un mois avant le retour du bâtiment.
 



 
 
 
 
 
 
 
 
Le CV MONAQUE, commandant de l'Arromanches
 
 
 
 


 

 

 Le Mémorial des Guerres en Indochine.

Le mémorial se trouve sur la nationale 7 à la sortie de Fréjus, direction Cannes.

Quelques dates

Début de la conquête française de l'Indochine en 1858.
Arrivée du premier contingent de légionnaires en 1883.
Monument aux Morts inauguré le 4 juin 1983
Arrivée des corps à Paris le 10 octobre 1986.
pose de la première pierre par Monsieur Jacques CHIRAC, Premier Ministre le 19 janvier 1988.
Inauguration du Mémorial par le Président de la République Monsieur François MITTERAND en présence de Monsieur François LEOTARD Maire de la ville de Fréjus le 16 février 1993.
Inauguration d'un lieu cultuel le 19 décembre 1996.

Corps inhumés à la nécropole

Corps dans les alvéoles : 17 253
Ossuaire soldats inconnus : 3 152
Civils : 3 515
Civils inconnus : 25
Total des corps : 23 945
Mur du souvenir : 34 955

Mur du souvenir

34 955 noms inscrits, il s'agit de soldats dont les corps ont été rendus à la famille et qui sont enterrés dans les cimetières ou caveaux familiaux, de soldats portés disparus ou de corps restés sur place. Le mur du souvenir a été inauguré le 19 décembre 1996.

Ossuaire

3 152 corps de soldats inconnus reposent dans l'ossuaire, les compartiments en bois correspondent aux noms des carrés militaires où étaient enterrés les corps en Indochine.
Sur le mur en face se trouvent d'un côté les plaques commémoratives des associations nationales des anciens d'Indochine et de l'autre côté toutes les unités ayant participé au conflit.

Nécropole civile

3 515 corps identifiés et 25 corps inconnus sont inhumés sur le site, ces corps étaient enterrés à côté des militaires dans les cimetières indochinois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




 

 

  Mourir pour l'Indochine

Tu étais mon ami ! Ensemble, nous sommes partis !
Parcourant les mers, voguant vers l'Indochine
Pataugeant dans les rizières, la jungle de Cochinchine,
Pour défendre là-bas la France et son Empire.
Sur les bancs de l'école, j'avais entendu dire :
Prestige d'un peuple, l'orgueil d'une nation.
Dans la fournaise, on bradait des garçons.
Tu étais mon ami ! Comme moi, t'as pas compris !
On recherchait l'ennemi qui se nommait Viêt-minh,
Patrouillant nuit et jour dans les rues de Gia Dinh.
Tu regardais, c'est sur  ces belles et jolies filles,
Ce mystérieux pays où tant de jonques fourmillent.
Nous étions tous unis, aucun ne montrait son grade
Car tous redoutaient ces terribles embuscades.
Tu étais mon ami
Soudain, j'entends un cri.
Voyant son corps sans vie et ses grands yeux meutris,
Affalé sur le sol, j'ai tout de suite compris
Que plus jamais il ne verrait d'aurore.
Je n'osais y croire mais j'espérais encore.

Dans le fracas des armes,
J'ai versé quelques larmes.
Il était mon ami et la guerre me l'a pris.
En ce lointain pays, loin des lieux de ton enfance,
A jamais tu reposes, loin de la terre de France.
A l'orée des hévéas, vous verrez une croix,
Simple distinction qui nous rappelle sa foi.
On peut y lire ceci : son nom en lettres majuscules,
Sa date de décès et son numério matricule,

"Mort pour la France"

Tu étais mon ami.
Pour sa patrie, il a donné sa vie.
 
André CLIN
à ceux du C.E.F.E.O
 
     
   CAUCHEMAR, ESPOIR

Oh troupe famellique ! oh troupeau lamentable
Tu as marché, traîné, jusqu'au bout de tes forces
Enterrant tes copains dans la brousse insatiable
Désarmé, sans moyen, devant leur mort atroce

On t'a bourré le crâne, emplissant ton esprit
Pour le rendre coupable des pires villénies
Au début tu riais, à la fin tu rageais
En refoulant ta peine pour ne pas la montrer.

 Avec la déchéance de ton corps amaigri
Ils voulaient faire de toi, de ton âme meurtire
Une sorte de pantin, devant leur ami
Mais tu as résisté, en retenant ta vie

Quand ils chantaient la Paix, en fêtant le Parti
A TUYEN QUANG, là-bas, pas loin de VIETRI
 Tu pensais comme les autres, ça y est j'en suis sorti
Tu le croyais, alors que rien n'était fini

Les années ont passé, comme tout ça parait loin
Tu croyais oublier tu penses chaque matin
A ceux morts de misère, ceux qui sont morts de faim
Dévorés par la brousse, ils étaient tes copains

Un rescapé des camps est un témoin vivant,
A l'abri de la brousse, il était moins gênant
Mais il est revenu et n'a rien demandé
N'ayant rien réclamé, il fut vite oublié

Mais heureusement pour lui, parmi les survivants
Certains se sont battus, sans cesse, obstinément
En demeurant toujours et demandant encore
Un peu plus de Justice avant qu'ils soient tous morts

Et ils ont obtenu d'être enfin reconnus
Que Justice soit faite, qu'elle soit rendue
Aux Parias silencieux tous à moitié fichus
Qui traînaient leur boulet de citoyen déchu.

 RADOU, CAMP 42
En souvenir des mes compagnons de calvaire
 






 

Porte-avions LA FAYETTE
 



      Gilbert du Motier de La Fayette, acteur important de la guerre d'indépendance américaine, de la Révolution française et de la révolution de 1830, a été sns nul doute un homme politique hors pair, dont le patronyme méritait d'être attribué à des bâtiments de la Marine, dont la Marine Nationale.

L'USS LANGLEY, prêté à la France en 1951, et resté en service jusqu'en 1963, deviendra le  LA FAYETTE et se verra attribuer la Croix de Guerre des T.O.E. dès les premières missions en Indochine de ses aéronefs des types Hellcat et Helldiver. En 1956, il retournera vers ce pays, devenu Sud-Vietnam, avec des Corsair.


L'Helldiver surnommé "The Beast" '(la bête) a été acheté par la France pour équiper les flottilles 3F et 9F.  Les Corsair constitueront les 12, 14, 15 et 17F.
 



 
 Emblème du Porte-avions LA FAYETTE Foulard 



     

Collection privée du Maître Principal FRESCHU

Photos du porte-avions LA FAYETTE pendant la guerre d'Indochine.


 
 
 Porte-avions La Fayette  Traversée du canal de Suez
   
   
 
 Officier d'appontage Remise de gaz
 
 Helldiver Corsair 
 
 Corsair  Helldiver


 
   
 
   
   
   
   
Cet accident est arrivé le 30 mars 1956 15F2(133 675)
piloté par le SM BRANLART. Il a fait une approche trop
rapide avec une mauvaise assiette.
Il touche l'arrondi avec la roulette de queue, la crosse casse et
il termine dans les 2 barriéres et le pylone.  
 Crash du 15F4
   
   

 
 Helldivers sur le porte-avions "Lafayette"
 
Helldivers en Indochine



 

   

Collection privée RUELLE

22ème Bataillon du Génie-Légion
 

Les photos qui suivent sont extraites d'un album de campagne remis aux personnels du 22ème Bataillon du Génie-Légion qui était alors en Indochine.

Son origine se retrouve dans la 15eme compagnie d'entretien du Génie créé le 15 décembre 1947 implanté à Haiphong (Tonkin). Dissoute le 31 octobre 1952, elle donne naissance au 22e Bataillon de Génie-Légion. Il poursuit des missions conformes à sa vocation dans le tonkinois, composé d'une compagnie d'équipement de ponts et d'une compagnie de parc-atelier. En 1954, le 22e est renforcé d'une compagnie de services et d'une compagnie de transport de ponts. Le bataillon est dissous en 1955.

 
     
   



 
 Baie d'Along  
 
   
 
   
 
   
 
   





 
   
 
   
 
   
 
   
 
   



 
 La Rance  
 
   
 
   
 
   


 Collection Henri GAIXET
 
 Collection Henri GAIXET
 Collection Henri GAIXET
 Collection Henri GAIXET


 
 

 

   

 

Vous avez apprécié la page alors

 




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement