Le Bâtiment
 
Période du 3 novembre 1980 au 1er juin 1981

Brest
Alexandrie
Djibouti
Colombo
Jakarta
Manille
Shanghai
Kobe
Hong-Kong
Singapour
Bombay
Djibouti
Le Pirée (Athènes)
Brest

Le Forbin
 
La fin de la Jeanne

 

 

   

L’Ecole d’Application a été créée en 1864. Jusqu’alors, les élèves étaient directement affectés, dès leur sortie du Borda sur les navires de la Flotte, ils devaient acquérir, pendant les premiers mois de leur embarquement, les connaissances pratiques qui n’avaient pu leur être enseignées à l’Ecole Navale.

Il a donc paru préférable, pendant leur première année d’Officier, de les embarquer sur un navire « Ecole d’Application », au cours d’une campagne de plusieurs mois, ils pratiquent le quart à la mer et la garde au mouillage, et se familiarisent avec la vie complexe d’un grand bâtiment ; simultanément, leur formation générale est complétée tant par des compétences sur des sujets variés que par les contacts qu’ils peuvent nouer dans les pays visités.
Outre les Officiers de Marine issus de l’Ecole Navale et de l’Ecole Militaire de la Flotte, des Commissaires, des Administrateurs des Affaires Maritimes et des Médecins des Armées embarquent pour la durée de la campagne et reçoivent la même formation générale.
Enfin, traditionnellement, l’Ecole d’Application se charge de la formation d’un certain nombre d’Officiers des Marines Etrangères.
 

 




 

 Le Bâtiment
 
 

 

 Caractéristiques principales.

Equipage

46 OFF + 280 OM + 193 QMM (+ 158 officiers élèves)

Déplacement

10 575 tonnes (13 270 t à pleine charge)

Dimensions

L = 181,38 m ; l = 24 m ; tirant d'eau = 7,30 m

Energie-Propulsion

4 chaudières 45 bar, 450°C - 4 TE (40 000 chevaux) ; prod. électrique (4 400 Kw) ; Vitesse maximale = 27 noeuds.



 

 

 



 

   Afin d’assurer la relève du croiseur-école Jeanne d’Arc, le projet PH57 met en route la construction de La Résolue, compte-tenu que deux bâtiments ne peuvent pas porter le même nom en même temps. En 1964, notre « Jeanne » prend son service.
Le bâtiment est prévu pour servir en temps de guerre comme porte-hélicoptères d’assaut (8 hélicoptères lourds) ou transport de troupes. Mais pour assurer son fonctionnement de navire école en temps de paix, le hangar sera transformé pour une partie en postes et salle de cours pour les élèves.
Le bâtiment est équipé d’un bloc opératoire et d’un hôpital de 18 lits.
 
A l’issue de 45 campagnes elle sera désarmée en 2010. La Jeanne aura effectuée 797 escales dans 200 ports et 78 états différents.
 

 


 

 Les Services

Chaque service est chargé de l’entretien et du fonctionnement de ses matériels et de l’entraînement de son personnel.

 

 

 
 Service Intérieur, corps de débarquement
 
Le Capitaine d’Armes chargé de faire appliquer la discipline et les règlements à bord, gère également les BSI, le bureau du service intérieur qui lui a pour tâche de tenir à jour les rôles, de contrôler les appels … Le bureau des mouvements se charge de faire exécuter le tableau et la feuille de service. Le Capitaine d’Armes de spécialité fusilier s’occupe aussi de l’encadrement du corps de débarquement.
 

 


 

 

 
   La Capitaine d'Armes
 
 Défilé  La buanderie
 
 La souillarde  Le coiffeur
 
 Nettoyage arme Entraînement au PSA
 Distribution d'effets  Début exercice de débarquement

 


 

   
   
 
   
   

 

 

 
 Conduite du Navire
 
Ce service en charge de la manœuvre et de la navigation comprend des manœuvriers appelés « boscos » qui sont chargés des apparaux de mouillage, de l’amarrage du bâtiment, de la manoeuvre de la barre, des opérations de manœuvre aux ravitaillements et de la mise en œuvre des embarcations.
 
Les timoniers et les navigateurs sont en charge d’organiser la vie de la passerelle, la tenue des cartes … Ce sont les timoniers qui ont en charge les moyens de communication que sont les signaux flottants, les signaux à bras, les signaux lumineux (le scott), et la phonie tout simplement.
 


 

 
   
 
   
 
 Scott Plage avant 
   
 Table à carte  Veille
 
 Le barreur  Dépannage


 

 Transmissions

Ce service est chargé tout naturellement des matériels de transmission, informatique comprise depuis peu.
 

 


 

 

 

 


 

 

 
 Détection

Les détecteurs ont en charge la détection de surface et aérienne. Ils s’occupent des radars de veille et de navigation, mais aussi des systèmes d’informations tactiques nécessaires aux systèmes de combat.
 

 


 

 

 
   Contrôleur aérien

 


 

 

 Armes sous-marines
 
Les détecteurs ASM, les torpilleurs et mécaniciens d’armes sont chargés du sonar de coque et d’un bruiteur remorqué.
 

 


 

 

   
   
   
   

 


 

 

 
 Aéronautique

En plus du détachement des flottilles, composé des spécialités techniques, chargé de l’entretien, des réparations et du pilotage des hélicoptères embarqués, il y a le personnel spécialisé pour le pont d’envol chargé de la mise en oeuvre des appareils.
 

 


 

 

 
   Passerelle aviation
 
   
 
   
 
   
 
   

 


 

 

 
   
 
   

 


 

 

 

 

 

 

 

 




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement